Confondre des indépendants avec des employés ?

Ou comment la Belgique menace un secteur entier sans penser aux conséquences ! 🙄

Savez-vous qu’un Tribunal a considéré que 3 indépendants belges qui travaillent pour Uber Eats comme “employés” ?

Or ces indépendants avaient démarré leur contrat avec Uber Eats en sachant bien qu’ils signaient en tant indépendants.

𝐋𝐚 𝐩𝐫𝐞𝐬𝐬𝐞 𝐟𝐫𝐚𝐧𝐜𝐨𝐩𝐡𝐨𝐧𝐞 𝐬𝐞 𝐫𝐞́𝐣𝐨𝐮𝐢𝐭 𝐝𝐞 𝐥𝐚 “𝐟𝐢𝐧 𝐝𝐞 𝐥’𝐞𝐱𝐩𝐥𝐨𝐢𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧” 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐮𝐯𝐫𝐞𝐬 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥𝐥𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐩𝐞𝐮 𝐪𝐮𝐚𝐥𝐢𝐟𝐢𝐞́𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐠𝐫𝐚𝐧𝐝𝐞𝐬 𝐦𝐞́𝐜𝐡𝐚𝐧𝐭𝐞𝐬 𝐦𝐮𝐥𝐭𝐢𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐚𝐥𝐞𝐬.

Mais, ils ne mesurent pas les conséquences d’une décision qui pour le moment n’est d’ailleurs pas confirmée.

Si Uber Eats doit les considérer comme employés, il devra payer des cotisations sociales bien plus chères.
N’oublions pas que la Belgique est championne, au-dessus de la France pour le cout de charges sociales. 🥇

→ Et bien sûr, au final, ce seront les consommateurs, les clients d’Uber Eats qui vont payer.

→Car, cela veut dire qu’Uber Eats devra augmenter ses tarifs,
licencier des travailleurs.

→ Si le service de livraison devient trop cher pour les clients Uber Eats, beaucoup de consommateurs arrêteront de commander.

Et qui va trinquer aussi ?
Les restaurants. 🍽️
Qui eux, ont déjà souffert avec la crise Covid parce qu’ils étaient obligés de rester fermés.

→ Les commandes Uber Eats sont tout de même un bel extra facile à délivrer pour eux : pas de service en salle. Le livreur vient prendre la commande et repart aussi vite.

→ S’il y a moins de commandes, Uber Eats engagera moins de livreurs…
Et les restaurants vendront moins et seront encore plus en difficulté d-qu’aujourd’hui.
Et risquent à leur tour de licencier.

En croyant améliorer le statut social de quelques personnes, c’est tout un secteur économique qu’on remet en cause…🤬

𝐂𝐞𝐬 𝐦𝐞𝐬𝐮𝐫𝐞𝐬 𝐩𝐞𝐮𝐯𝐞𝐧𝐭 𝐬’𝐚𝐯𝐞́𝐫𝐞𝐫 𝐝𝐞́𝐬𝐚𝐬𝐭𝐫𝐞𝐮𝐬𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐬𝐞 𝐫𝐞𝐭𝐨𝐮𝐫𝐧𝐞𝐫 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥𝐥𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐞𝐮𝐱-𝐦𝐞̂𝐦𝐞𝐬 !

C’était l’objet de ma carte blanche sur Radio Judaïca Bruxelles

Suivre la page facebook de Judaïca