MAP7096SP carre

SPYRIDON CHATZIGIANNIS

Diplômes

Licencié en droit – Université Libre de Bruxelles (1996)

DES en droit économique (1998)

DES en droit maritime et aérien (1998)

Barreaux

Membre du Barreau de Bruxelles

Membre de la International Bar Association (I.B.A.)

Langues

Français, anglais, grec

Activités scientifiques

Publications

  •  « La circulaire du 30 novembre 2010 commentant les articles 198, al. 1er, 10° et 307, §1er, al. 3 CIR 92 relatifs aux paiements faits à des personnes établies dans des paradis fiscaux : Des inquiétudes, dès la première lecture… », C & FP, 2011, liv. 1, 1-23 et Act. fisc. 2011, liv. 6, 1-7 (version abrégée)
  •  » La loi du 14 avril 2011 « portant des dispositions diverses » instaurant une certaine levée du secret bancaire en matière d’impôts sur les revenus « , Act. fisc., 2011, 1ère partie: liv. 24, 1-8, 2ème partie: liv. 25, 5-8 et www.monkey.be/ (21 juin 2011)
  •  » La loi du 10 novembre 2011 réparant les dispositions de la loi du 14 avril 2011 relatives à la levée du secret bancaire fiscal n’aura pas fait taire les critiques « , Act. fisc., 2012, liv. 5, 1-7.
  •  » La réforme du régime du remploi par la loi du 7 novembre 2011 laisse subsister une contrariété au droit communautaire – Etat de la question et synthèse des recours ouverts au contribuable , R.G.F. 2012, liv. 8, 3-11 (18 octobre 2012). »
  • « De l’impossibilité de remployer la plus-value générée par la cession de sa propre clientèle », Act. fisc. 2014, liv. 16, 1-5 et http://www.monkey.be/ (25 avril 2014).
  • « L’application ratione temporis de l’article 356 du C.I.R. 92 : quelques pistes de réflexion au regard de la loi et de la jurisprudence de la Cour constitutionnelle « , R.G.F. 2015, liv. 7, 4-13 et http://www.monkey.be/ (7 septembre 2015)

 Une passion pour les contentieux

Avant de se tourner vers le droit fiscal, Spyridon Chatzigiannis pratiquait principalement le droit des affaires. Un choix guidé avant tout par ses affinités pour les contentieux. « Les contentieux me passionnent, quelle que soit leur nature, et le droit des affaires me paraissait un des champs les plus propices pour exercer mes compétences. » Après avoir peu à peu opéré un virage vers le droit fiscal, l’avocat a conservé cette passion intacte.« Même si j’exerce aujourd’hui également des activités de conseil, je suis toujours attiré par les contentieux. Vous savez, dans un contentieux, quel que soit la matière, vous retrouvez toujours la même manière de procéder, la même démarche intellectuelle. C’est comme un jeu de cartes: vous devez jouer avec les cartes que vous avez reçues. À partir de là, l’issue dépendra à la fois de votre compétence, de celle de votre adversaire, et bien sûr du juge. Mais votre devoir est de mettre tout en oeuvre pour défendre les intérêts de votre client, et de vous battre jusqu’au bout. »

Optimiser la situation du contribuable

Comme tous les avocats de l’association, Spyridon Chatzigiannis prodigue également des conseils en matière d’optimisation fiscale. « Aujourd’hui, la moitié du Produit Intérieur Brut du pays part dans les caisses de l’Etat. Il est logique que les contribuables cherchent des solutions pour échapper à une pression fiscale aussi forte sur leurs revenus et leur patrimoine. Mais il est important de le faire dans le respect de la légalité. C’est là que nous intervenons en tant que conseils: rien n’oblige en effet les citoyens à payer acquitter plus d’impôts qu’ils ne sont tenus de payer. »